Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recommander

  • : CGT Saint-Vincent-de-Paul Service Public - Le blog citoyen de l'hôpital
  • : Soutien à la lutte du personnel de l'hôpital pour sauvegarder cet établissement public sacrifié aux intérêts privés. Défense des services publics et des valeurs fondamentales de la République et de l'humanisme.
  • Contact

Recherche

Archives

18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 14:25

"C'est une déclaration de guerre", a prévenu Daniel Robin, cosecrétaire général du SNES, le principal syndicat enseignant du secondaire. Le gouvernement envisage de faire évaluer les professeurs par les seuls chefs d'établissement. Jusqu'à présent, ceux-ci partageaient cette responsabilité avec les inspecteurs. Le site du Café pédagogique, qui a révélé le projet, a demandé à la DRH du ministère de l'éducation nationale, Josette Théophile, comment un chef d'établissement pouvait évaluer les compétences disciplinaires d'un enseignant. Réponse : "on ne peut pas découper une personne en tranches et évaluer les morceaux. Or c'est au chef d'établissement de formuler l'appréciation de synthèse". Mais cet avis s'intègre  "dans une appréciation globale" avec "un regard de l'inspection sur les critères proposés".

Problème, estime Philippe Watrelot, cette nouvelle évaluation serait loin d'être parfaite. "Même si la situation actuelle était peu satisfaisante, écrit-il sur son blog, elle offrait des garanties contre les dérives autoritaires et l'arbitraire. Le remplacement de deux instances d'évaluation (l'une administrative et l'autre pédagogique) par une seule omnipotente pose aussi le problème de la formation (et du temps disponible !) des chefs d'établissement pour mener à bien cette mission. Et qui évaluera les évaluateurs ?".

 

De fait, ce nouvel avatar de l'évaluation est à replacer dans un contexte plus large : celui de la place des chefs d'établissement dans le système éducatif. Formateur à l'Ecole supérieure de l'éducation nationale, Bernard Desclaux estime que l'autonomie des établissements scolaires sera "centrale"  dans la campagne présidentielle. Et, interroge-t-il, "l'autonomie de l'établissement a-t-elle besoin d'un chef ou d'un leadership ?" Pour étayer sa réponse, il relaie une conférence de Romuald Normand sur le leadership dans un contexte scolaire.

 

Il évoque également les 30 propositions de l'UMP sur l'éducation. A cet égard, il est intéressant de lire l'interview accordée par Jean-François Copé au site Vousnousils. Le secrétaire général de l'UMP y insiste sur la responsabilisation des chefs d'établissement et des enseignants et déclare notamment :   "Nous souhaitons offrir la possibilité aux chefs d'établissement de constituer leurs équipes pédagogiques, rendre publics les résultats des évaluations bilan de CE1, CM2, 5e et 3e, renforcer la personnalisation de l'enseignement avec notamment la mise en place d'une étude personnalisée, obligatoire en fin de journée".

 

le Monde de l'éducation, info électronique

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petit village gaulois - dans Education
commenter cet article

commentaires